News

Beaucoup de dynamisme sur le marché du travail

La crainte d'une perte d'emploi due à la numérisation est grande en Suisse. Une étude d'Economiesuisse montre aujourd'hui le grand dynamisme du marché du travail. Selon l'enquête, plus d'un millier d'emplois sont supprimés et créés chaque jour.
09. août 2019 Michaela Geiger

La population craint beaucoup la menace d'un chômage de masse. On a peur que des milliers d'emplois soient perdus du fait de la numérisation. L'idée que les humains seront remplacés par des robots est de plus en plus perçue comme une menace par le progrès technologique. Malgré ces craintes, il n'y a actuellement aucun signe de pénurie d'emplois sur le marché suisse du travail, comme le montre une étude récemment publiée par Economiesuisse. Au contraire, plus d'emplois sont créés que supprimés année après année. Dans ce contexte, comment expliquer l'écart entre perception et réalité ?

 

Un emploi sur dix disparaît - et on en crée encore plus
Selon Economiesuisse, en moyenne 1350 emplois sont créés chaque jour en Suisse et les pertes sont nettement moins nombreuses. Plus de 40'000 nouveaux emplois sont créés en Suisse chaque mois et près d'un demi-million chaque année. Cela signifie qu'environ dix pour cent des salariés acceptent chaque année un emploi dans des entreprises nouvellement créées ou en croissance.
Même en 2015, lorsque l'économie a été durement touchée par le choc du franc suisse, le secteur privé a créé plus d'emplois qu'il n'en a perdu. Selon l'étude, les secteurs où il y a beaucoup de fermetures d'entreprises créent plus d'emplois dans l'ensemble. Les secteurs en décroissance créent également de nombreux nouveaux emplois : Sur les cinq emplois perdus, quatre sont reconstruits dans d'autres entreprises.
Néanmoins, les pertes d'emplois dominent la perception du public. Selon Economiesuisse, c'est la raison : Les médias parlent deux fois plus souvent et trois fois plus souvent des pertes d'emplois que des emplois nouvellement créés.

 


Webdesign by Multi Digital