News

Compétence 4.0 : le manque de préparation des entreprises suisses est préoccupant

Les responsables des ressources humaines et les cadres des entreprises suisses ne se sont pas encore bien préparés aux défis du monde du travail numérisé. C'est le résultat d'une étude réalisée par la société de conseil von Rohr & Associates. La base est une enquête menée auprès de plus de 1000 entreprises en Suisse.
26. juin 2020

En coopération avec Grass & Partner AG, l'étude de von Rohr & Associates a été réalisée sur la base de données recueillies auprès de 600 cadres et responsables des ressources humaines (de milliers d'entreprises de tous les secteurs en Suisse). Cette étude, achevée en janvier 2020 avant l'arrêt de Covid-19, montre le statu quo sans mode de crise et suscite des inquiétudes, déclare Von Rohr & Associates dans un communiqué de presse.

L'étude permet d'analyser où les dirigeants d'entreprises et les responsables des ressources humaines commencent à agir et d'essayer de comprendre comment et avec quelles compétences ils vont survivre à la crise économique.

 

Les organisations ne sont pas suffisamment préparées au changement

Il est frappant de constater que 43% des organisations interrogées ont déclaré que la transformation numérique a un impact négatif sur la rapidité du changement. Cette tendance est plus prononcée en Suisse alémanique (45 %) qu'en Suisse romande (19 %) et pour les domaines d'activité banque/ services financiers/assurance (48 %), commerce (53 %) et organisation internationale/non lucratif (58 %). 30% pensent que la transformation numérique ne changera pas leur modèle économique.

Il est également intéressant de noter que 44 % des personnes interrogées estiment que les changements associés à la transformation numérique constituent une menace pour le bien-être des employés. Et 68%, une grande majorité, voient un impact négatif sur leur perception du stress.

 

Les défis pour les organisations

Selon les auteurs de l'étude, le défi le plus important pour les années à venir est de faire avancer la transformation dans les domaines d'activité. Près d'un quart des entreprises déclarent qu'au moins 40 % de leurs employés ont besoin d'un "perfectionnement" d'ici 2023. Aujourd'hui, une entreprise ne peut plus se contenter d'accompagner le changement ; elle doit l'anticiper de nombreuses manières en donnant aux salariés la possibilité de développer des compétences transversales telles que "apprendre à apprendre".

Selon Rohr & Associates, le deuxième défi le plus important est de promouvoir l'employabilité des propres employés de l'entreprise - également en ce qui concerne la compétitivité de l'entreprise. Cela s'applique également à l'employabilité des cadres. Les plus de 50 ans représentent un capital intangible constitué de compétences et de beaucoup d'expérience, ce qui est souvent supposé et ignoré.

Von Rohr & Associates recommande aux managers et aux responsables des ressources humaines d'envisager des solutions telles que des conseils en matière de gestion de carrière et de transition vers la retraite, ainsi qu'un soutien au développement des compétences des plus de 45 ans grâce à des programmes spécifiques et des méthodes d'apprentissage adaptées.


Webdesign by Multi Digital