News

Il reste des places d’apprentissage vacantes pour l’automne 2020

Des places d’apprentissage sont encore à pourvoir pour la rentrée 2020. Afin d’attirer l’attention des jeunes sur ces opportunités, plusieurs cantons organisent des bourses pour des places d’apprentissage «last minute» en collaboration avec les entreprises ou permettent aux parties concernées de signer les contrats d’apprentissage jusqu’à l’automne 2020.
21. juillet 2020 - PD/MIG

Ces offres s’adressent non seulement aux jeunes à la recherche d’un apprentissage, mais également aux personnes qui avaient déjà trouvé une solution transitoire et qui souhaitent changer de voie avant la rentrée. Par ailleurs, les apprentis qui viennent d’obtenir leur CFC ou leur AFP peuvent bénéficier d’offres de conseil ou d’offres transitoires spécifiques. Leur entrée sur le marché du travail pourrait en effet se révéler plus difficile qu’en temps normal en raison des effets de la pandémie de Covid-19.

Dans l’ensemble, les tendances observées dans les différents cantons par la Task Force «Perspectives Apprentissage 2020» indiquent que le marché des places d’apprentissage est stable. Plus de 55'000 contrats d’apprentissage ont été signés dans toute la Suisse avant la fin juin 2020; ce chiffre représente une baisse de 3% par rapport au mois de juin de l’année dernière. En Suisse alémanique, le marché des places d’apprentissage n’a pas connu de grands changements. En revanche, le nombre de contrats conclus en 2020 dans les cantons de Vaud, de Genève et du Tessin est nettement inférieur à celui de 2019, en comparaison avec le reste de la Suisse. Cette différence est due au fait que la phase de recrutement, qui intervient plus tard en Suisse romande et au Tessin, a coïncidé avec le confinement.

Les associations de branche, les associations professionnelles et les offices cantonaux de la formation professionnelle estiment qu’il est difficile à l’heure actuelle de prévoir ou d’évaluer avec fiabilité la manière dont se comportera le marché des places d’apprentissage. L’évolution de la situation économique et la propension des entreprises à proposer des places d’apprentissage en 2021 devraient constituer des indicateurs pertinents. Nous en saurons plus à ce propos dans le courant du deuxième semestre 2020. La manière dont évoluera le marché des places d’apprentissage dans les prochaines années est d’autant plus importante que, d’après les scénarios de l’Office fédéral de la statistique, une vague de jeunes sont en passe de terminer leur école obligatoire. Ainsi, en 2027, la Suisse comptera 10'000 jeunes de plus en dernière année d’école obligatoire qu’en 2020.

Cet été, une attention particulière devra être accordée à la situation des jeunes diplômés de la volée de 2020. Pour ces nouveaux professionnels, il se peut que la transition entre l’apprentissage et un emploi à part entière soit compliquée par la situation économique tendue. Dans plusieurs cantons, les services d’orientation mettent à disposition de ces personnes des offres de conseil, comme le projet «SOS Corona - Conseil en gestion de carrière» du canton de Berne. Un autre projet, porté par les associations faîtières des partenaires de la formation professionnelle et intitulé «Lehrabgängerinnen und Lehrabgänger ohne Anschluss: wir packen die Chance!», propose aux jeunes intéressés d’Olten, de Neuchâtel et de Genève une analyse de leur situation et une orientation de carrière.

En outre, en vertu de l’ordonnance du DEFR sur le financement des mesures relatives au marché du travail, les organes d’exécution cantonaux de l’assurance-chômage disposent, en cas d’augmentation du chômage, de davantage de moyens financiers pour conseiller et soutenir activement les personnes en recherche d’emploi. Les cantons peuvent recourir à une large palette de mesures afin de lutter contre le chômage chez les jeunes, par exemple pour soutenir la recherche d’emploi ou favoriser l’acquisition de qualifications additionnelles. Si le besoin s’en fait sentir, ils peuvent à tout moment mettre en œuvre ou approfondir ces mesures relatives au marché du travail.


Webdesign by Multi Digital