News

L’emploi en Suisse: Le premier trimestre de 2020 s’annonce particulièrement favorable

La confiance se renforce parmi les employeurs suisses pour le premier trimestre 2020. La Région lémanique est la seule à afficher une prévision sans relief.
11. décembre 2019 - PD/MIG

La prévision d’emploi de la Suisse (+4 %)** augmente en comparaison trimestrielle et annuelle. Les résultats trimestriels du Baromètre des perspectives d’emploi de ManpowerGroup par région et par taille d’entreprises sont soit positifs, soit stables, et seuls deux secteurs affichent une prévision négative.

« A l’instar d’autres études et indices publiés récemment, les résultats de notre baromètre relatent une tendance positive sur un marché de l’emploi qui résiste bien dans une période de grande incertitude. L’attrait de la place économique suisse dépend toujours de l’issue de l’accord-cadre entre la Suisse et l’Europe. Malgré cela, les employeurs de notre pays demeurent optimistes pour l’emploi et envisagent de poursuivre les engagements de personnel. », souligne Gianni Valeri, Managing Director de Manpower Suisse. 

 

Dynamique d’embauche confortable en Suisse centrale et en Suisse du Nord-Ouest  
Pour la première fois en un peu plus de neuf ans, aucune région ne rapporte de prévision négative. Les employeurs de six des sept régions prévoient d’augmenter leurs effectifs au cours du premier trimestre 2020. Les employeurs de Suisse centrale (+12 %) se montrent particulièrement confiants avec une prévision en hausse en comparaison trimestrielle (+7 points) et la plus forte progression en comparaison annuelle (+12 points). Tous les voyants sont aussi au vert en Suisse du Nord-Ouest (+11 %) où les intentions d’embauche présentent l’amélioration la plus marquée par rapport au quatrième trimestre 2019 (+11 points).

Bien qu’affichant une prévision modérée, les employeurs tessinois (+1 %) enregistrent une solide hausse des perspectives par rapport au trimestre précédent (+10 points) et à la même période un an auparavant (+9 points). A l’opposé, la Suisse orientale (+1 %) affiche une prévision modeste en fort recul en comparaison trimestrielle (-12 points) et en baisse en comparaison annuelle (-5 points). Zurich (+5 %) enregistre le déclin le plus marqué d’une année à l’autre (-8 points), et la prévision de la Région lémanique (0 %) annonce un marché de l’emploi sans relief pour le début de l’année 2020. 

 

Regain de confiance des employeurs du secteur du Commerce 
Parmi les dix secteurs interrogés, huit présentent des intentions d’embauche favorables pour la période allant de janvier à fin mars 2020. Comme au trimestre précédent, les employeurs les plus optimistes sont ceux de l’Industrie manufacturière (+9 %). Le secteur présente toutefois le recul le plus significatif en comparaison trimestrielle (-6 points), mais une progression positive en comparaison annuelle (+6 points). Bien qu’en baisse en comparaison trimestrielle (-5 points), le secteur Electricité, gaz est eau (+7 %) affiche une prévision d’emploi encourageante.

Les employeurs du secteur Commerce (+6 %) se montrent également confiants et le secteur enregistre la plus forte progression en comparaison annuelle (+11 points) et une hausse plus ténue par rapport au trimestre précédent (+4 points). Si la prévision d’emploi de la Construction (+2 %) est modeste, le secteur enregistre la plus forte hausse en comparaison trimestrielle (+15 points). Dans le secteur Hôtellerie et restauration (-2 %), les employeurs affichent une réserve pour l’embauche, toutefois, le résultat progresse par rapport au trimestre précédent (+11 points) et au 1er trimestre 2019 (+9 points).

 

Les prévisions par taille d’entreprise demeurent positives mais diminuent trimestriellement 
Les voyants sont au vert pour l’embauche dans les quatre catégories d’entreprises*** sondées. Les employeurs des grandes entreprises (+6 %) sont les plus optimistes pour l’emploi, mais la prévision indique les plus forts reculs en comparaison trimestrielle (-5 points) et annuelle (-13 points). Les employeurs des petites entreprises (+5 %) et ceux des entreprises de taille moyenne (+5 %) prévoient aussi d’augmenter leurs effectifs, de même que leurs homologues des micros entreprises (+3 %), mais à un degré plus modéré.

 

Le marché de l’emploi allemand au plus bas depuis trois ans 
Les employeurs d’Allemagne (+4 %) présentent leur prévision la plus faible depuis trois ans. Les intentions d’embauche diminuent en comparaison annuelle dans des secteurs particulièrement porteurs comme l’Industrie manufacturière ou celui des Activités financières, de l’assurance, de l’immobilier et des services aux entreprises, ce dernier affichant sa prévision la plus faible en dix ans. En France (+ 7%), les intentions d’embauche progressent en comparaison trimestrielle et annuelle. Et malgré une prévision positive, les marchés de l’emploi en Autriche (+3 %) et en Italie (+1 %) déclinent en comparaison trimestrielle et annuelle.

Les résultats internationaux peuvent être téléchargés ici

 

Verwandte Themen


Webdesign by Multi Digital