News

La mobilité internationale de la nouvelle génération Z

Crown World Mobility, une entreprise de solutions internationales de mobilité des employés, a examiné l’impact de la nouvelle génération Z sur la politique de mobilité internationale pour les employés expatriés.
20. septembre 2019 - Marco Dilenge, Crown World Mobility

L’industrie de la mobilité s’intéresse depuis longtemps au fait que les différentes démographies, cultures et styles de vie des employés mutés requièrent une flexibilité au niveau de la politique et de l’aide au déménagement. Récemment, la rupture entre le séisme jeune actuel de la Gén Y et de la Gén Z émergeante a renforcé le besoin de flexibilité, dynamisé les programmes et les politiques de mobilité vers une innovation permanente.

Un nombre d’études mondiales montrent que partout dans le monde, la Gén Z ressemblent à la Gén Y en ce qu’elle attend toujours plus d’opportunité internationale pour une carrière professionnelle. Elle a tendance à veiller plus aux finances que la Gén X et Baby Boomer et accordent de l’importance à la valeur monétaire. Aux États-Unis par exemple, la Gén Z la plus âgée commence à travailler et a souvent une dette importante de prêts étudiants. L’opportunité de déménager localement ou mondialement est une promesse d’aventure. Mais pour cette dernière génération de salariés numériques, les services traditionnels de déménagement proposés ne font pas l’affaire. Un résultat est la rapide transformation de la manière dont les fournisseurs industriels apportent leurs services et ne développent pas toujours de nouvelles technologies.

Les experts de Crown World Mobility mettent l’accent sur 5 manières dont les services de déménagement se transforment pour répondre aux attentes et aux besoins de la nouvelle génération :

 

1. Cohabitation, camarades de chambre et options de logement alternatives

Le logement est l’un des exemples les plus intéressants du fait que les besoins des jeunes en mission ou en mutation connaissent une grande  transformation et cela a beaucoup à voir avec les choix de style de vie des Gén Y et Z.

Les employés qui ont la vingtaine recherchent souvent des expériences de vie et l’aventure qu’offrent les mutations internationales. Ils ont tendance à rester célibataires et n’ont pas envie d’acheter une maison. Ils n’ont pas non plus envie de louer seuls, surtout si le nouveau travail est situé en banlieue ou dans le milieu rural. La proximité à une zone urbaine ou à une ville où ils ont l’opportunité de découvrir et de rencontrer des gens de leur âge est tentante. Les nouvelles options de logement émergeantes sont donc des arrangements alternatifs pour ceux qui débutent dans la vie professionnelle. Les options alternatives de logement, y compris les entreprises qui proposent des espaces de colocation se développent partout dans le monde. Bungalow, WeLive, Roam, Unsettled, Lyf, Hmlet,The Collective, Sun & Co, Zoku et Outsight ne sont que quelques exemples de logement sous toutes ses formes. Qu’un employé recherche un studio ou un espace de vie communautaire, soit nostalgique d’un mode de vie en collectivité, tous veulent des équipements haut de gamme. Les aménagements dans un certain nombre de ces options de logement incluent des activités sociales organisées, comme cours de cuisine, bowling, happy hours ou tours de ville, une manière de construire une communauté chez soi.

Pour soutenir cette flexibilité de mode de vie renforcée, certains partenaires de services dans l’industrie de la mobilité commencent à proposer des infrastructures similaires dans le logement collectif – comme recevoir la livraison de colis de locataires, des portails de maintenance en ligne où vous pouvez vous connecter dans une demande de réparation ou des services d’assainissement. Ils peuvent offrir de se loger dans un environnement résidentiel pour ceux qui veulent se sentir bien sans renoncer aux contacts ou aux chances d’aventure qu’apporte la vie en communauté. Les alternatives que ces prestataires proposent sont des aides à l’installation et l’expérience communautaire tout en restant en phase avec les intérêts des jeunes générations.

 

2. Transports, migration alternante, covoiturage et transports publics

Le développement d’arrangements de vie alternatifs, en même temps que la popularité croissante d’options de transport écologique ont amené un besoin de nouvelles approches en termes de transport.

La Gén Y la plus jeune et la Gén Z ne ressentent souvent pas le besoin de posséder une voiture pour se déplacer et afin d’économiser, et ne veulent pas consacrer un budget à une place de parking ou un garage. Ils connaissent bien les options d’appel de voiture comme Über, Crab, Didi et Lyft. Et des lotissements urbains de moindre importance rejoignent de grandes villes dans beaucoup de régions du monde en adoptant des alternatives de déplacement plus écologiques. Les programmes de partage de vélos répondent au besoin d’accéder au transport et encouragent un mode de vie sain. Avec le badge d’une carte de crédit, un employé réinstallé peut disposer d’un vélo à côté de chez lui et le restituer une fois à destination. Certaines villes ont même étendu ce service aux scooters électriques. Autant d’exemples de soutien d’un mode de vie flexible, aventureux, écologique que recherche la Gén Z.

En cas de migration alternante pour des employés qui choisissent ou qui ne peuvent que se permettre de vivre loin du lieu de travail, il existe des options alternatives de transport qui permet de réserver des voitures avec moins d’embêtements et moins de frais qu’un leasing ou un louage traditionnel. Des sociétés comme ZipCar, Car2go, Maven et Hertz fournissent toutes des options de location de voiture pour quelques heures ou toute une journée. Elles proposent aux employés réinstallés l’option de choisir un plan de conduite occasionnel ou mensuel. ZipCar propose aussi un taux de navetteur qui fournit un accès en semaine à un  Zipcar individualisé et un emplacement de parking. Pour les employés qui recherchent une approche forfaitaire (espèces), cette option flexible, rentable peut être très efficace, spécialement s’ils pratiquent le covoiturage avec un collègue et partagent les frais.

 

3. Nouvelles approches des services à destination  

Quand il s’agit d’aider la jeune génération, beaucoup de fournisseurs de services à destination (FSD) reconnaissent qu’ils ont besoin de plus de flexibilité dans leurs offres de services. La Gén Y la plus jeune et la Gén Z émergeante veulent plus de soutien dans la manière de s’installer dans de nouveaux lieux et de nouvelles vies mais veulent aussi être libres de décider ce à quoi ce soutien doit ressembler.

Dans beaucoup de cas, ils souhaitent plus d’aide que les générations précédentes dans les aspects de la vie quotidienne lorsqu’ils se réinstallent. La plupart de ces employés réinstallés ont débuté tôt, ils sont célibataires en général, sans un partenaire pour partager des tâches comme emménager ou ouvrir un compte bancaire. Le temps, c’est de l’argent, ils veulent régler tout cela avec efficience, se soustraire le moins possible au travail tout en mettant pleinement à profit l’aide des services à destination auxquels ils ont accès. Dans ce but, et pour maximiser l’effectivité de leurs programmes, beaucoup de FSD commencent à proposer virtuellement certains de leurs services d’installation. Un exemple en est la visite virtuelle du logement. Grâce à une option virtuelle, la recherche d’un logement peut commencer avant que l’employé n’arrive sur place. Le consultant local montre à l’employé des objets immobiliers qui utilisent des plateformes en ligne comme Skype ou FaceTime, leur donnant une idée de ce qui est disponible à leur arrivée. Cette option virtuelle apporte aussi une valeur ajoutée à l’assistance du FSD ; traditionnellement, une visite intégrale inclut le trajet d’un logement à l’autre. Cela permet à l’employé de visiter plus de logements pendant la journée ou deux accordées en général pour trouver un logement.

Pour ces employés qui veulent repérer les lieux sans perdre toute une journée de travail, des consultants FSD locaux proposent désormais de se rencontrer dans un café ou un restaurant local pour donner une version plus précise de l’orientation traditionnelle personnalisée. Et lorsqu’il s’agit de services d’installation, les consultants locaux se rendent disponibles pour aider dans les démarches qui prennent du temps comme installer des applis locales sur le téléphone de l’employé, faire la queue pour obtenir un nouveau permis de conduire ou recevoir le fournisseur Internet local au nouveau logement de l’employé afin d’ajouter de la valeur aux services fournis. La clé est que les prestataires de réinstallation mettent à jour les choix et les approches aux services FSD traditionnels grâce à plus de flexibilité.

 

4. Formation interculturelle et une valeur pour le renforcement des compétences 

Un autre domaine d’aide pour répondre aux priorités des Gén Y et Z est la formation interculturelle. Leur attente qu’un employeur va investir dans leur développement et leur donner accès à un bon apprentissage et à une approche de développement peut être un facteur décisif pour rejoindre l’entreprise.

Les employés réinstallés les plus jeunes considèrent la formation interculturelle et le renforcement des compétences comme un investissement d’avenir. Bien qu’un certain nombre de changements dans la formation interculturelle aient commencé il y a quelques années avec les premiers membres de la Gén Y, l’ère numérique donne aux jeunes générations accès à un fort sentiment d’urbanité mondiale et d’un monde interconnecté. C’est cette curiosité qui encourage un besoin de développement personnel. Ils abordent la formation interculturelle avec une prise de conscience ouverte de sa signification et de sa valeur. Ils sont plus aptes à reconnaître qu’il existe de multiples manières dont les différences culturelles peuvent créer des fossés en termes de communication. Cette génération comprend mieux que d’autres que les différences culturelles doivent être observées, surtout dans un contexte de travail. Cette demande, combinée à la flexibilité numérique de cette génération avec la collecte des informations, transforme le format de la formation interculturelle.

Le format original de la formation face à face est passé à un style de formation mixte ; développé à l’origine pour la première Gén Y, la formation mixte rencontre beaucoup de succès auprès de la toute dernière génération. Les services interculturels d’aujourd’hui ne se contentent pas de proposer une post-arrivée, une expérience de formation face à face (pour répondre aux questions et parler des problèmes potentiels) mais incluent aussi un outil de formation virtuel, permettant une recherche en cours et un accès à des ressources organisées et contrôlées. Ces nouvelles options répondent au besoin de flexibilité de la Gén Z et satisfont leurs intérêts dans le « obtenir plus que moins ». L’apprentissage mixte et les options virtuelles ont la valeur ajoutée d’être rentables pour les entreprises depuis l’utilisation d’un outil virtuel comme supplément qui fait des formations d’une journée la norme au lieu du format traditionnel sur 2 jours.

 

5. Avoir moins de choses ?

Une tendance relativement nouvelle dans le transport des biens personnels, le Groupage, est apparue comme une alternative aux transports traditionnels des biens personnels. Le Groupage est constitué de transports plus petits, particulièrement utiles pour les employés qui se sont vu accorder une indemnité d’affectation forfaitaire (en espèces) et qui n’ont pas beaucoup de choses.

Il est courant que les membres de la Gén Z ne possèdent que quelques valises de vêtements et quelques autres effets personnels. Ils rarement des meubles, des objets d’art ou de grande valeur. Le Groupage est une approche de transport qui permet aux entreprises de déménagement de combiner plusieurs petits transports dans un conteneur 20 ou 40 pieds, ce qui économise de l’espace et des frais.

 

Conclusion

Les plus jeunes de la Gén Y et la Gén Z émergeante bouleversent déjà l’industrie de la mobilité à maints égards. Ils ne veulent pas dépenser beaucoup d’argent, ils apprécient l’expérience de vie proposée par une affectation ou une réinstallation et ils veulent pouvoir décider de la manière dont les entreprises doivent les aider à se réinstaller du mieux possible. Beaucoup des changements les plus récents pour répondre à leurs besoins sont rapidement devenus la norme pour l’industrie dans son ensemble. Plus de flexibilité et des options de services profitent aux employés de toutes les générations. La variété des nouveaux services à disposition n’est que le début d’une tendance vers plus de concision, de rentabilité, de flexibilité, de services de mobilité conviviaux. Comme les besoins et les attentes des employés réinstallés continuent d’évoluer et que la technologie ne cesse de transformer la manière dont les consommateurs s’informent, décident et achètent, les services de réinstallation et d’aide vont continuer à développer des offres de services innovantes pour suivre la tendance.

Veuillez télécharger le rapport complet ici.  


Webdesign by Multi Digital