News

Le taux de chômage augmente à 5,3%

L'offre de travail 3e trimestre 2020: le nombre d'actifs occupés recule de 0,4%, le taux de chômage au sens du du Bureau international du travail (BIT) a augmenté de 4,6%.
13. novembre 2020 - PD/MIG

Entre le 3e trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020, le nombre de personnes actives occupées en Suisse a diminué de 0,4% (–21 000). Les heures de travail hebdomadaires effectives par personne active occupée ont par ailleurs reculé de 2,7%. Durant la même période, le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a augmenté, passant de 4,6% à 5,3% en Suisse et de 6,5% à 7,4% dans l’UE. Ce sont là quelques résultats tirés de l’enquête suisse sur la population active (ESPA).

En Suisse, 5,080 millions de personnes étaient actives occupées au 3e trimestre 2020, soit 0,4% de moins qu’au 3e trimestre 2019 (5,101 millions; les personnes en chômage partiel sont classées parmi les actifs occupés). Parmi ces personnes, le nombre d’hommes a diminué de 0,3% et celui des femmes de 0,5%. En termes d’équivalents plein temps (EPT), l’emploi total est resté stable entre le 3e trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020 (+0,0%; hommes: –0,5%; femmes: +0,8%). Après correction des variations saisonnières, le nombre d’actifs occupés et celui d’EPT ont augmenté respectivement de 0,7% et de 0,9% entre le 2e et le 3e trimestre de 2020.

 

Main-d’œuvre suisse et main-d’œuvre étrangère

Entre le 3e trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020, le nombre de personnes actives occupées de nationalité suisse a diminué de 0,8%, celui des actifs occupés de nationalité étrangère s’est accru de 0,3%. Parmi les actifs occupés étrangers, la progression a été la plus forte chez les frontaliers (livret G: +1,9%). Venaient ensuite les titulaires d’une autorisation d’établissement (livret C: +1,2%) et les titulaires d’une autorisation de séjour (livret B ou L, en Suisse depuis 12 mois ou plus: +0,4%). En revanche, le nombre d’actifs occupés titulaires d’une autorisation de séjour de courte durée (livret L, depuis moins de 12 mois en Suisse) a fortement diminué (–21,1%).

 

Chômage en Suisse et en Europe

Au 3e trimestre 2020, la Suisse comptait 260 000 personnes au chômage selon la définition du Bureau international du travail (BIT), soit 35 000 de plus qu’un an auparavant. Ces chômeurs représentaient 5,3% de la population active, soit une part supérieure à celle observée au 3e trimestre 2019 (4,6%). Après correction des variations saisonnières, le taux de chômage est resté inchangé par rapport au trimestre précédent (4,9%). Entre le 3e trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020, le chômage s’est accru aussi bien au sein de l’UE (passant de 6,5% à 7,4%) que dans la zone euro (ZE19: de 7,3% à 8,2%).

 

Chômage des jeunes

Entre le 3e trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020, le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) au sens du BIT a augmenté en Suisse (passant de 10,9% à 11,6%), de même qu’au sein de l’UE (de 14,9% à 17,9%) et dans la zone euro (ZE19: de 15,6% à 18,4%). 

 

Chômage selon diverses caractéristiques

Entre le 3e trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020, le taux de chômage a enregistré une hausse tant chez les 25 à 49 ans (passant de 4,1% à 5,1%) que chez les 50 à 64 ans (de 3,2% à 3,6%). Il a augmenté de 4,3% à 4,9% chez les hommes et de 4,9% à 5,7% chez les femmes. Ce taux s’est accru pour tous les niveaux de formation (personnes sans formation postobligatoire: de 9,5% à 10,1%; avec une formation de degré secondaire II: de 4,6% à 5,4%; avec une formation de degré tertiaire: de 3,1% à 3,6%). Durant la même période, le taux de chômage a augmenté de 3,4% à 4,0% parmi les personnes de nationalité suisse et de 7,8% à 8,5% parmi celles de nationalité étrangère. Au 3e trimestre 2020, le taux de chômage au sens du BIT s’élevait à 6,3% chez les ressortissants de l’UE/AELE/UK et à 13,8% chez ceux de pays tiers. 

 

Durée du chômage

Au 3e trimestre 2020, le nombre de chômeurs de longue durée au sens du BIT (1 an ou plus) s’est établi à 85 000, en baisse de 1000 personnes par rapport au 3e trimestre 2019. La part des chômeurs de longue durée dans l’ensemble des chômeurs a diminué, passant de 38,1% à 32,6%. La durée médiane du chômage s’est maintenue à 203 jours.Baisse des heures de travail 

Entre le 3e trimestre 2019 et le 3e trimestre 2020, la durée hebdomadaire effective de travail par personne active occupée s’est réduite de 2,7%. La baisse a été légèrement plus marquée chez les indépendants (–3,3%) que chez les salariés (–3,0%). 

 

En baisse, par rapport au 2e trimestre 2020, le travail à domicile reste important chez les salariés

Au 3e trimestre 2020, 35,9% des personnes salariées ont effectué du travail à domicile au moins occasionnellement (26,8% au même trimestre il y a un an). C’est toutefois en recul de 8,3 points par rapport au 2e trimestre 2020 (44,2%).


Webdesign by Multi Digital