News

Les nouvelles attentes des jeunes sur le marché du travail en Suisse romande

Forte attente de flexibilité, prise en compte de la RSE, recherche de sens dans la mission, persistance d’inégalités basées sur le genre, Academic Work Switzerland met en lumière les attentes des jeunes sur le marché du travail avec la publication de l’étude Young Professional Attraction Index 2019, menée en partenariat avec l’institut M.I.S. Trend.
22. octobre 2019 - PD/MIG

Pour une entreprise, la capacité à attirer et fidéliser les jeunes professionnels s’impose aujourd’hui comme un critère majeur de compétitivité. Alors que la génération des baby boomers cède sa place dans le monde du travail aux générations Y et Z, quels sont les critères déterminants pour attirer de jeunes talents ? Afin de les soutenir dans leurs démarches de recrutement, Academic Work et l’institut M.I.S. Trend ont réalisé l’étude Young Professional Attraction Index 2019 (YPAI 2019) auprès de 1025 jeunes professionnels de Suisse romande. Donner du sens au travail, une priorité pour la jeune génération. Quelques résultats:

  • Les structures à taille humaine sont privilégiées, 40% des jeunes souhaitent travaillerdans des PME contre moins de 30% au sein d’une multinationale ou grande entreprise.
  • Pour 57% des jeunes, les possibilités de développement et d’évolution sont les facteursprincipaux dans le choix d’un emploi.
  • 54% des jeunes choisiraient un employeur proposant des formations en interne afin delutter contre l’obsolescence des connaissances technologiques.
  • Ne pas s’enfermer dans une activité unique est plébiscité par 23% des sondés

Le YPAI 2019 le démontre, les jeunes professionnels se caractérisent par l’importance accordée au sens et à la finalité du travail. Plus de 50% des jeunes ont comme motivation principale l’envie d’effectuer un travail qui a du sens pour eux. Deux-tiers des sondés tiennent compte de la politique sociale et environnementale d’une entreprise au moment du choix d’un employeur. Les grandes structures ne font plus rêver, moins d’un jeune interrogé sur trois dit vouloir rejoindre une multinationale ou grande entreprise, au profit des PME (40%).

Les jeunes talents se caractérisent par une approche plus flexible du monde du travail. Un emploi à 100% n’est plus considéré comme une évidence alors qu’un temps partiel est devenu attractif pour une majorité des jeunes (52%). Signe d’une évolution du monde du travail, un quart des jeunes talents se dit également intéressé à cumuler plusieurs emplois à temps partiel. Si la majorité des jeunes exprime également un intérêt grandissant pour le télétravail (81%), seul 6% souhaiterait travailler exclusivement à distance.

 

Être une femme et entrer sur le marché du travail en Suisse – Qu'est-ce que ça signifie aujourd'hui ?

  • 60% des jeunes femmes estiment qu’elles n’ont pas les mêmes chances de carrière que les hommes en Suisse
  • 41% des jeunes femmes ont déjà fait face à des questions discriminantes lors d’un entretien d’embauche.
  • 61% des sondés considèrent que l’assurance d’une politique d’égalité salariale claire est très importante.

Entrer sur le marché du travail est encore une affaire de genre et les différences de perception y sont marquées. Car si 56% des hommes interrogés disent vouloir privilégier un emploi à plein temps, seules 38% des jeunes femmes font ce choix. Interrogées sur l’égalité des chances, 60% des jeunes femmes estiment qu’elles n’ont pas les mêmes chances de carrière que les hommes en Suisse. Autre chiffre, 41% des jeunes femmes interrogées affirment avoir déjà fait face à des questions discriminantes lors d’un entretien d’embauche (contre 31% des hommes). Or, l’assurance d’une politique d’égalité salariale homme/femme est très importante pour 61% des jeunes professionnels au moment du recrutement. Le nombre augmente jusqu’à à 77% chez les jeunes femmes.


Webdesign by Multi Digital