News

Sixième Sommet national de la formation professionnelle

Lors du Sommet national de la formation professionnelle qui s’est tenu à Berne, les représentants de la Confédération, des cantons et des partenaires sociaux ont réaffirmé leur engagement en faveur d’un ancrage fort de la formation professionnelle dans le monde du travail. Le projet stratégique « Formation professionnelle 2030 » ainsi que la communication sur la formation professionnelle constituaient les deux thèmes principaux de cette rencontre.
12. août 2019 - PD/MIG

Le 6e Sommet national de la formation professionnelle convoqué par le conseiller fédéral Guy Parmelin a rassemblé des représentantes de la Confédération, de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), de l’Union patronale suisse (UPS), de l’Union suisse des arts et métiers (usam), de l’Union syndicale suisse (USS) ainsi que de Travail.Suisse. La manifestation de cette année visait à définir la stratégie de développement de la formation professionnelle conformément aux besoins sociétaux, économiques et sociopolitiques. Les participants se sont notamment penchés sur l’intégration optimale des jeunes et des adultes sur le marché du travail. Les entreprises ont par ailleurs fait part de leur souhait de pouvoir disposer d’une main-d’œuvre qualifiée et de cadres ayant acquis un mix de compétences qui s’accorde à leurs besoins.

Face aux défis qui s’annoncent pour les prochaines années, les partenaires de la formation professionnelle s’emploient à mettre en œuvre depuis début 2019 les mesures découlant du projet stratégique « Formation professionnelle 2030 ». Une vingtaine de projets sont en cours dans différents domaines. Le programme « digitalinform.swiss », par exemple, encourage spécifiquement la transition numérique dans la formation professionnelle ainsi que l’orientation de la formation professionnelle vers l’apprentissage tout au long de la vie.

Une mise en œuvre réussie des mesures découlant du projet stratégique « Formation professionnelle 2030 » passe par une gouvernance et une structure de pilotage efficaces. De ce fait, durant le Sommet national de la formation professionnelle, les partenaires ont accordé une attention particulière à l’amélioration de la gouvernance. Sur la base des discussions et des ébauches de solution présentées, l’organe de pilotage « Formation professionnelle 2030 » a été chargé d’élaborer un concept afin de mettre en place la nouvelle structure des organes de pilotage et de définir la répartition des tâches. L’organe de pilotage traitera des questions relatives aux processus et aux aspects financiers dans la formation professionnelle durant le second semestre 2019.

La communication sur la formation professionnelle était l’autre thème central du rendez-vous de cette année. Elle contribue à ce que, conformément à l’art. 61a Cst., les filières de formation générale et les voies de formation professionnelle trouvent une reconnaissance sociale équivalente. Elle englobe toutes les mesures qui servent à faire connaître et à promouvoir la formation professionnelle auprès des différents publics cibles. Outre les salons régionaux des métiers, les championnats suisses des métiers (SwissSkills) qui se sont tenus en 2014 et 2018 à Berne font également partie de l’éventail des instruments de communication. À cet égard, les parties prenantes doivent encore décider où et à quel rythme les SwissSkills auront lieu à partir de 2020 et s’assurer de la complémentarité entre ces championnats nationaux et les salons régionaux des métiers. Un état des lieux devrait permettre aux partenaires de s’accorder sur ces questions. La Confédération a réaffirmé qu’elle continuerait à accorder un soutien financier aux salons régionaux des métiers et aux SwissSkills.


Webdesign by Multi Digital