News

Le printemps 2019 devrait être florissant pour l’emploi en Suisse

Les employeurs de la Région lémanique renouent avec la confiance. Selon les résultats trimestriels du Baromètre Manpower des perspectives d’emploi, Les employeurs de notre pays confirment leur optimisme pour la période allant jusqu’à fin juin 2019.
13. mars 2019 - Romain Hofer

La prévision d’emploi nationale (+4 %) est en hausse en comparaison trimestrielle et annuelle. L’Industrie manufacturière enregistre son résultat le plus favorable en un peu plus de dix ans, de même que le Commerce et le secteur Transport, entreposage et communications. « Les prévisions de la plupart des secteurs et régions atteignent des valeurs encourageantes démontrant que les employeurs de notre pays ont un niveau de confiance élevé, favorable à l’emploi. Ce qui est rassurant dans une période où nombre d’experts parlent d’une tendance à la normalisation des indicateurs économiques, relève Leif Agnéus, General Manager de Manpower Suisse. Au vu des résultats de notre étude, nous pouvons déduire que notre économie demeure stable. Espérons maintenant que les incertitudes liées aux relations entre la Suisse et l’Europe ne constituent pas un frein à l’embauche. »

 

Zurich est la seule région qui marque le pas
Les employeurs de six des sept régions prévoient d’augmenter leurs effectifs durant la période allant jusqu’à fin juin 2019. Les signes les plus encourageant pour l’embauche sont enregistrés auprès des employeurs de Suisse centrale (+17 %). La région présente également les plus fortes progressions en comparaison trimestrielle (14 points) et annuelle (15 points). Les employeurs de Suisse orientale (+8 %) affichent également une confiance robuste et la prévision s’améliore par rapport au trimestre précédent (5 points) et à la même période en 2018 (7 points). La Région lémanique (+3 %), qui voit sa prévision osciller en dents-de-scie depuis plusieurs trimestres, présente une prévision positive, en hausse en comparaison trimestrielle et annuelle. A l’inverse, les employeurs zurichois (-2 %) sont les seuls à rapporter une prévision négative, en forte chute par rapport au trimestre précédent (16 points) et d’une année à l’autre (11 points). Relevons également que la région Zurich n’avait pas enregistré de résultat négatif depuis plus de trois ans.

 

L’industrie manufacturière reprend des couleurs
Parmi les dix secteurs interrogés, sept d’entre eux affichent des prévisions d’emploi positives pour le printemps 2019. Les employeurs du secteur de l’Industrie manufacturière (+15 %) se montrent particulièrement confiants et présentent leur résultat le plus élevé des dix dernières années. Les employeurs du secteur Transport, entreposage et communication (+12 %) anticipent eux aussi un marché de l’emploi dynamique au cours du deuxième trimestre 2019, là aussi avec un résultat au plus haut depuis l’été 2008 et une très forte progression en comparaison annuelle (14 points). Relevons aussi la prévision favorable du secteur Commerce (+8 %), qui se tient au plus haut depuis l’été 2008, soit avant la crise financière. A l’opposé, les employeurs de la Construction (-7 %) marquent le pas avec un résultat négatif en forte diminution par rapport au trimestre précédent (12 points). Les employeurs de deux autres secteurs, de celui de l’Agriculture, de la chasse, de la sylviculture et de la pêche (-1 %) ainsi que de celui des Services publics et sociaux (-1 %) anticipent un ralentissement des embauches. Quant au secteur Activités financières, assurances, immobilier et services aux entreprises (+2 %), la prévision est positive mais le résultat est le plus faible depuis le premier trimestre 2017. 

 

Quelle que soit la taille de l’entreprise, les prévisions d’emploi sont favorables
Sur les quatre catégories d’entreprises* sondées, toutes envisagent d’augmenter leurs effectifs au cours du printemps 2019. Dans les grandes entreprises (+14 %), représentant près d’un-tiers des emplois en Suisse, le climat de recrutement est très encourageant bien que la prévision enregistre un recul en comparaison trimestrielle (4 points). Les employeurs des entreprises de taille moyenne (+8 %) se montrent confiants de même que leurs homologues des petites sociétés, (+7 %) et de ceux des micro structures (+4 %).
 
Perspectives d’embauche positives et stables dans les pays voisins
Parmi les pays voisins, l’Allemagne (+9 %) est toujours la locomotive des recrutements pour le sixième trimestre consécutif. Les employeurs français (+5 %) maintiennent leur confiance de même que leurs homologues en Italie (+4 %), où les perspectives d’emploi augmentent légèrement d’un trimestre à l’autre et d’une année à l’autre. En revanche, si la prévision de l’Autriche (+4 %) demeure positive, elle enregistre des diminutions en comparaison trimestrielle et annuelle.

Les résultats internationaux peuvent être téléchargés sur le site de Manpower.

 

*Catégories d’entreprises : micro entreprises jusqu’à 9 salariés ; petites entreprises de 10 à 49 employés ; entreprises de taille moyenne de 50 à 249 salariés ; grandes entreprises plus de 250 employés.


Webdesign by Multi Digital